Devenir e-Commerçant : c’est (encore) possible !

Parfois pour expliquer les choses simplement, une image vaut mieux qu’un long discours. Découvrez notre infographie et comment devenir e-Commerçant.

Cette infographie a été réalisée par nos équipes afin de poursuivre l’objectif de sensibilisation que nous menons quotidiennement auprès des futurs et actuels e-Commerçants sur les écueils à éviter dans leur activité. Car certes, faire son entrée dans ce fabuleux univers qu’est le e-Commerce et parvenir à mettre son site e-Commerce sur orbite n’est pas une mince affaire, mais oui, c’est ENCORE possible.

Souvenez-vous de ma conférence au salon e-Commerce, j’insistais lourdement sur les pièges et les obstacles auxquels il allait falloir vous préparer, ainsi que sur cette merveilleuse et toujours fascinante capacité de certains acteurs à complexifier ce qui finalement n’est ni plus ni moins que du bon sens, et sur cette volonté de simplifier, voir schématiser, le parcours semé d’embûches qui vous permettra de devenir e-Commerçant.

Du bon sens ! Voilà votre outil principal !

Une étude de marché viable, sans oeillère, et sans démesure, un investissement important, judicieusement réparti, mesuré et optimal… Encore une fois, autant de bon sens et d’éléments concrets que j’ai pu développer afin de vous permettre d’envisager et d’appréhender cette aventure avec la sérénité nécessaire pour structurer votre activité, la démarrer dans les meilleures conditions et/ou l’entretenir et la pérenniser.

Depuis maintenant 5 ans, nous avons vu le marché grandir, s’organiser, gagner en substance, force est de constater, que ceux qui réussissent sont ceux qui ont appris à considérer le e-Commerce non plus comme un “hobby”, ou un “à-côté”, mais comme un travail à plein temps. Avouons que ce marché s’est également nettement resserré, ne laissant que très peu de place aux amateurs, professionnalisant la moindre action mais n’altérant à aucun moment, bien au contraire, l’exaltation face à la réussite d’un “petit” e-Commerçant.

Alors oui, c’est difficile. Mais quelle belle aventure !

Nous avons développé et étoffé après la réussite de chacun des e-Commerçants que nous avons pu conseiller, de nombreuses méthodes et savoir-faire qui peuvent vous faire gagner beaucoup de temps. Professionnalisez-vous, apprenez à maîtriser l’ensemble des outils qui sont mis à votre disposition, et n’hésitez pas à vous faire accompagner.

Notre principale formation sur le sujet a donc logiquement été baptisée “Devenir e-Commerçant” parce que nous croyons sincèrement qu’il est possible, si l’on s’en donne les moyens, de devenir un vrai professionnel, connu et reconnu sur son marché, et raisonnablement rentable, bien avant ce qui est généralement annoncé.

C’est parce que là est notre coeur de métier et que nous ne souhaitons plus voir tant de e-Commerçants se planter au bout de 6 mois de veine labeur et de galères que nous vous donnons les clés pour réussir. En commençant par réaliser cette infographie, afin de rétablir quelques vérités qui font mal mais que bien trop d’e-Commerçants ont payé si chèrement en les découvrant sur le terrain.

A ces courageux entrepreneurs, nous dédions ce billet.

Devenir e-Commerçant : infographie

Formation e-Commerce : devenir e-Commerçant ! Site de l'e-Commerce Academy Site de l'e-Commerce Academy Retrouvez-nous sur Twitter Retrouvez-nous sur Facebook Contacter l'e-Commerce Academy

N’hésitez pas à partager cette infographie !

<a href="http://www.academy-ecommerce.com/formation-strategie-ecommerce-devenir-ecommercant/"><img src="http://blog.academy-ecommerce.com/wp-content/uploads/2013/11/infographie-devenir-e-commercant-gestion-et-pilotage-e-commerce-academy.png" alt="Devenir e-Commerçant : infographie" width="587" height="4082"/></a>

Un ping pour “Devenir e-Commerçant : c’est (encore) possible !

8 commentaires pour “Devenir e-Commerçant : c’est (encore) possible !

  1. Merci, c’est vrai que parfois une image vaut mieux qu’un long discours.

    Il ne suffit pas d’avoir du bon sens, on risque d’être parasité/ruiné par des requins déguisés en écolos qui mettent en ligne des sites satellites…

    Cordialement, Cyril Maillard

  2. Pourquoi ne parle t’on jamais du stock? Je me suis lancé en mars dans une boutique en ligne et 80% de mes dépenses ont servi à financer mon stock…

    • Bonjour Guillaume,

      C’est une excellente question, merci de l’avoir posée.

      Le stock est fonction de votre spécificité métier. Il pourra être un énorme facteur pour un revendeur de matériel paramédical, ou être un détail négligeable pour un e-Commerçant spécialisé dans la revente de chaussettes ou de coques de smartphones.
      Tout dépend donc de la spécificité des biens vendus et de vos objectifs de volume de vente.

      Pour un e-Commerçant sur une niche “services” ou “biens dématérialisés”, le stock n’est plus un sujet.

      En tenant compte de ces paramètres, il est impossible de s’adresser à tout le monde de la même façon. Nous avons donc choisi d’intégrer le stock dans la partie “logistique”. Ce qui est logique, somme toute.

      Vous avez néanmoins parfaitement raison, le stock est un facteur à ne pas prendre à la légère, cela fait partie de la construction du Business-plan.
      C’est ce que nous enseignons (entre autres) à l’e-Commerce Academy pour ceux qui choisissent de suivre notre cursus “Devenir e-Commerçant !”

      Je vous invite également à voir la conférence sur le sujet au salon e-Commerce 2013 : http://blog.academy-ecommerce.com/e-commerce-survivre-a-2014

      Cordialement,

  3. L’article est complet mais il faut aussi être un bon commerçant si on veut réussir dans le e-commerce. La clé de la réussite est de savoir déceler les attentes et les exigeances de sa clientèle pour améliorer ses services, et ne surtout pas négliger son transport puisque c’est souvent ce qui fait fuir les e-consommateurs.

  4. Merci pour cet article très complet et malheureusement très représentatif du monde d’aujourd’hui. Il est vrai qu’un ecommerçant à beaucoup de chose à prendre en compte, ce qui peut parfois mettre en délicatesse l’aboutissement d’un projet. La gestion des stocks ou encore une bonne livraison, peuvent être les clés d’une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *